Bron doit armer sa police municipale

Police_municipale_BronSuite aux tragiques événements qui ont touché notre pays, l’État a décidé d’aider les communes à améliorer les condtions de travail de leurs policiers municipaux.

Ainsi, le Gouvernement mettra à disposition des collectivités plus de 4 000 revolvers et les aidera à financer l’achat de 8 000 gilets pare-balles.

Cette initiative responsable est soutenue par François Baroin, Président de l’Association des Maires de France (AMF).

Je souhaite que la police municipale de Bron puisse bénéficier de cette opportunité pour lui permettre de travailler dans de meilleures conditions de sécurité, et pour pouvoir mener de vraies missions dans tous les quartiers de la commune.

Nous devons tirer les enseignements des attentats de Paris, durant lesquels les forces de police ont payé un lourd tribut. Nous devons la protection et le respect pour celles et ceux qui nous protègent.

Je demande donc à Madame le Maire, conformément à ce que nous préconisions déjà dans notre programme, de saisir cette occasion pour enfin équiper comme il se doit nos agents de police municipale.

C’est déjà le cas dans des communes limitrophes comme à Lyon par exemple. Les voyous n’ont pas de frontières et ne déposent pas leurs armes en franchissant le périphérique ; il n’est plus possible de tolérer de telles inégalités engageant des vies sur l’ensemble de notre territoire.

2 Comments

  1. Bien que nous soyons dans le berceau de « guignol »,considérer que Notre police municipale est, d’une part suffisamment armée avec des tonfas et d’autre part lui faire porter des gilets par balles, relève du ridicule.

    Notre police municipale mérite notre respect et notre considération.

    Pourquoi ne pas demander à nos policiers municipaux leur avis,c’est quand même eux les mieux placés pour répondre.
    Ce sont eux qui sont concernés et qui sont sur le terrain.

    On ne tourne pas un énième » remake » de la guerre des boutons.

  2. Toutes les nuits d’été nous avons du tapage nocturne de 23 heures à 5 heures du matin devant la résidence Marius Ledoux au 1 rue de Lessivas à Bron et aussi dans le jardin environnant qui se trouve après la rue de Lessivas avenue Ferdinand Buisson : devant la résidence les soirs il y a plusieurs jeunes qui se réunissent les nuits aux mêmes heures que citées ci-dessus et cela nous empêche de dormir parce que comme il fait chaud nous dormons les fenêtres ouvertes.
    Il faudrait que cela cesse très rapidement.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *