Des bonbons pas très laïques dans une école à Bron

Lors des ses nombreux vœux, le maire de Bron a martelé son attachement à la laïcité.

Il faut dire que des tentatives de contournement de ce principe fondamental de la République deviennent fréquentes dans notre ville : après les cours de conduite réservées aux femmes dans une auto-école, les affichettes publicitaires proposant des créneaux de piscine également réservés aux femmes, aujourd’hui, c’est l’école de la République qui est touchée à Bron !

Ainsi, cette semaine, une affichette destinée à l’organisation d’un goûter pour le carnaval d’une école à Bron, précise explicitement (et souligné sur l’affichette en question) que les bonbons apportés doivent être “sans gélatine de porc“.

Il s’agit d’une entorse caractérisée au principe de laïcité qui doit pourtant prévaloir dans les écoles publiques !

Une communauté ne peut imposer son régime alimentaire fondé sur une prescription religieuse à l’ensemble des élèves, sinon il s’agit de discrimination.

Le problème pourrait paraître anodin pour un simple goûter d’enfants, mais nous ne devons plus déroger et faire comprendre aux plus jeunes et à leurs familles que des principes fondamentaux et la loi sont à respecter en France.

Je demande au maire de Bron de se saisir très rapidement de cette affaire, de procéder à un rappel à la loi et de veiller à l’avenir à ce que les principes républicains ne soient plus jamais bafoués dans les lieux publics de la ville.

Au delà des mots, c’est cela la véritable garantie du fameux “vivre ensemble“.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *