Des élus de Bron soutiennent les forces de l’ordre

Police_municipale_BronDepuis plusieurs mois, les forces de l’ordre paient un très lourd tribu au climat de guerre qui règne en France. Que ce soit lors de l’attentat de Charlie Hebdo, où plusieurs policiers ont été lâchement assassinés, à Magnanville avec le double meurtre d’un couple à leur propre domicile, ou plus récemment dans l’Essonne ou même encore à Venissieux, notre police subit de violentes attaques de la part d’individus sans scrupules, sans foi ni loi.

Manifester ou se laisser tuer en silence : on peut comprendre leur réaction et leur envie d’exprimer leur colère ; leur vie est en jeu. Ce triste et lamentable constat est valable également pour l’ensemble des personnes qui sont régulièrement prises à partie lors de leurs interventions ou l’exercice de leur métier : pompiers, médecins, et même maintenant les enseignants.

Manque de moyens, manque d’équipements récents, manque de formation, manque de décisions politiques, les raisons sont nombreuses qui ont engendré un tel échec et une telle honte pour un pays comme le nôtre.

Depuis trop longtemps, quelles que soient les tendances politiques, nous avons toléré et fait trop d’entorses à ce qui constitue la Nation et la République.

Depuis des années, en prônant la politique du “vivre ensemble“ à tout prix, nous avons –volontairement ou non- ignoré la réalité et la recrudescence de la violence dans nos villes, dans nos quartiers.

Dans notre ville, à Bron, le constat est tout aussi édifiant : guet-apens tendu aux forces de l’ordre à Terraillon, conducteur de deux-roues qui blesse volontairement un policier, braquages… Le budget municipal alloué à la sécurité est parmi les plus faibles de la Métropole pour une ville de cette importance. Alors que toutes les communes voisines (de gauche comme de droite) ont résolument choisi d’étoffer, de former et d’équiper leurs policiers municipaux, toujours rien à Bron. Alors que Lyon, Villeurbanne (et peut-être bientôt Vaulx-en-Velin) ont armé leur police, alors que Rillieux l’a équipée de caméras, à Bron, aucune décision malgré les aides de l’État.

Pourtant, aujourd’hui, une personne en uniforme est clairement devenue un cible pour les terroristes, les voyous et autres fanatiques. Il est de notre devoir de protéger nos agents et de leur donner les conditions indispensables pour faire leur travail avec plus de sécurité. Ceux qui les attaquent ne se posent pas de questions, eux.

Aussi, nous réitérons notre demande auprès de Monsieur le Maire pour qu’il décide enfin, en laissant pour une fois de côté tout idéologie politique, d’agir pour la sécurité de tous.

Nous demandons le recrutement de nouveaux policiers municipaux.

Nous demandons qu’ils soient formés et mieux organisés.

Nous demandons qu’ils puissent, avec le soutien de la mairie, créer une véritable collaboration avec la police nationale.

Nous demandons qu’ils soient équipés et armés, pour un partie d’entre eux.

Nous apportons tout notre soutien aux forces de l’ordre, police nationale et municipale, et nous ne voulons pas attendre qu’ils subissent encore d’autres attaques sans réaction de la part de celles et ceux qui sont aux responsabilités.

  • Evelyne BRUNET – Conseillère municipale
  • Valérie BOULARD – Conseillère municipale
  • Jacques CHAMPIER – Conseiller municipal
  • Yann COMPAN – Conseiller municipal / Conseiller métropolitain
  • Marc DUBIEF – Conseiller municipal
  • Frédérique-Ann LABEEUW – Conseillère municipale

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *