Lyon : Bruno Le Maire joue à domicile

BLM_LyonVendredi 27 mai, le député de l’Eure, désormais candidat officiel à la Primaire de la droite et du centre (il a déposé tous ses parrainages) tenait une réunion publique à Lyon devant plus de 600 personnes.

Après deux jours passés dans l’agglomération à la rencontre des acteurs économiques, d’entreprises locales (mise à l’honneur de la Maison Lejaby), de lieux de formation (Institut Paul Bocuse) et d’échanges avec des acteurs de l’insertion, Bruno Le Maire attira de nombreux lyonnais pour parler de sa vision concrète du renouvellement politique et des premières lignes de son programme.

Comme c’est désormais sa marque de fabrique en meetings, BLM n’a pas prononcé pas de grand discours mais a donné directement la parole aux personnes rassemblées autour de lui.

On retiendra sa volonté de renouveler les pratiques politiques préalablement à toute réforme. En effet, selon lui, les Françaises et les Français ne sauraient accepter des efforts et des changements profonds si la classe politique ne fait pas d’abord sa mutation :

  • réduction du nombre de parlementaires (400 député et 1 sénateur par département),
  • suppression des régimes spéciaux de retraite des parlementaires,
  • non cumul des mandats et pas plus de 3 mandats successifs,
  • démission de la fonction publique quand on s’engage en politique pour ne pas s’assurer de matelas ni de repli confortable.

Ensuite, il a pu exposer quelques pistes de programme (il sera détaillé en septembre)  tout en répondant aux nombreuses questions du public :

1 – sur le plan national :

  • annoncer clairement les actions a mener avant l’élection présidentielle et faire confirmer ses choix par les électeurs lors du second tour des législatives de 2017 avec un référendum,
  • priorité aux investissements nécessaires au renforcement de l’autorité de l’État (places de prison, moyens pour la justice, budget des armées progressivement porté à 2%),
  • refonte de l’éducation avec une attention particulière pour le primaire et fin du collège unique,
  • efforts budgétaires progressifs en évitant une cure austère aux Français pour pouvoir baisser les charges tout en réformant le statut des collectivités,
  • revalorisation de l’apprentissage…

2 – sur le plan international :

  • renforcement du partenariat avec l’Allemagne, meilleure cohésion entre les pays fondateurs de l’Europe,
  • refus de l’entrée de la Turquie dans l’Europe,
  • référendum sur l’Europe pour refermer la blessure de 2005…

Bruno Le Maire a pris le temps à Lyon. Et les lyonnais ont répondu présent à son invitation. Il était d’ailleurs étonnant de voir peu de têtes connues dans l’assemblée, preuve que sa candidature attire des personnes qui sont habituellement éloignées de la politique. Ça aussi, c’est le renouveau.

Yann_Compan_TWitter@yanncompan

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *