Stop à l’anarchie route de Genas !

Capture d’écran 2016-06-22 à 09.15.08Depuis plusieurs semaines, les riverains de la route de Genas subissent les désagréments d’une mendicité qui s’installe durablement dans le secteur.

De très nombreux hommes, des femmes, des enfants, se présentant comme syriens,  ont en effet pris possession de la chaussée et des pieds d’immeubles pour organiser leur quête avec toutes les conséquences que cela implique :

  • troubles importants à la circulation et à l’ordre public puisque les voies réservées aux automobiles sont occupées sauvagement et des nuisances sonores se poursuivent tard dans la nuit,
  • mise en danger d’enfants qui sont utilisés comme appât pour aborder les automobilistes et qui  se mettent en risque en déambulant au milieu de la route même lorsque roulent les véhicules,
  • insalubrité grandissante des lieux où s’amoncellent les déchets alimentaires et que ces personnes utilisent comme WC près des fenêtres des habitants, ce qui ne manque pas d’attirer les rats et autres nuisibles.

Si la situation pouvait sembler anecdotique il y a quelques semaines, il y a aujourd’hui urgence à stopper ce qui ressemble de plus en plus à une occupation de la voie publique faite au détriment de riverains excédés et qui met en danger des mineurs.

Malgré les nombreuses sollicitations, les courriers, les appels, le maire, Jean-Michel Longueval a choisi de ne pas agir…

Je lui demande donc maintenant de prendre ses responsabilités : comme c’est le cas dans d’autres villes il doit décider un arrêté anti-mendicité provisoire, limité dans le temps et conscrit au secteur qui va des Genêts aux 7 Chemins.

En effet, la loi est explicite : les occupations abusives de l’espace public sont interdites lorsqu’elles sont de nature à entraver la libre circulation des personnes ou bien de porter atteinte à la tranquillité, au bon ordre et à l’hygiène public.

Il s’agit donc de faire appliquer la loi.

6 Comments

  1. tout à fait d’accord ! il faut que cela cesse rapidement ! MERCI.

  2. Mme Guerrero Marie Louise

    Il est grand temps que la mairie prenne ses responsabiltés.
    L’image de la rentrée de Bron par la route de Genas, est déplorable, il est urgent de mettre fin à ce laisser aller.

  3. j ‘ai été moi même victime de demandes pressantes de ces personnes qui courent vers les conducteurs et sont parfois 2 à 4 personnes autour de la voiture. Quelle insécurité !

  4. ont en peu plus les habitant sont révolter en colères: va et vient de véhicule incessant,blocages de la circulation,enfants en bas ages sans surveillance,bagarre entre eux,harcèlement etc …

  5. Une fois de plus Bron est confronté à des problématiques de sécurité des biens et des personnes.
    Malgré vos nombreuses interventions sur ce sujet, notre édile ne bouge pas, ou alors agit sous la pression.
    On peut faire un parallèle troublant avec ce qui se passe au niveau national.
    Il s’agit peut être d’une maladie congénitale propre à la gauche, on parle, on affiche de bonnes intentions, on fait preuve de générosité, orientée, on recherche systématiquement la synthèse, mais au final, on est incapable de prendre des décisions et d’agir.
    Alors vivement que tout cela change aussi bien au niveau national que local, il nous faut des dirigeants qui se préoccupent de l’intérêt général et ne se cantonnent pas à de petits calculs politiques en vue d’une réélection.
    Continuez Monsieur COMPAN, vous avez le profil pour sortir Bron de son marasme

  6. c’était trop beau pour être vrais »ILS SONT DE RETOUR » ils n’était pas vraiment partis les habitants sont excéder ça va mal finir « ATTENTION »

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *