Un bien mauvais film

Un conseil municipal façon vaudeville

Le dernier conseil municipal s’est transformé en vaudeline. A tel point que l’on a cru un moment, qu’à la fin de celui-ci, il y aurait plus de conseillers municipaux d’opposition que de conseillers de la majorité ! Si l’on ajoute les absents sans pouvoir (notamment l’ancien maire…) et l’abstention surprenante de certains conseillers, sur un dossier consensuel, il apparaît une majorité à la dérive et un manque flagrant d’autorité. Comme nous le disent les brondillants, il est marrant le maire… La mairie ne tient pas un cap mais navigue à vue, « un coup de peinture par ci et un coup par là » nous a dit le maire, dans une interminable tirade sur les travaux (nécessaires, merci !!!) dans les écoles. Par contre toujours pas l’ombre d’un investissement sécurité. La sécurité est l’une des bases du « bien vivre ensemble », pour reprendre le titre du dernier éditorial de Bron Magazine.

On a échappé à une catastrophe avec des morts…

Il est inadmissible qu’à la suite de l’incendie de la tour de la place Jean Moulin en juillet, les enregistrements des caméras de la ville de Bron soient « indisponibles » (la police n’a pu y avoir accès…). Que se passe-t-il ? Les caméras fonctionnent-elles à Bron ? On a échappé, après une semaine de tirs de mortier, pétards, du 13 au 17 juillet, à une catastrophe avec des morts… Est-ce le résultat du « zéro euro » d’investi dans la sécurité des habitants et de leurs biens ? Le maire a promis, en séance, une réponse, on attend les explications avant de parler de négligence. « Bien vivre ensemble » résonne creux pour ceux qui sont, dans les quartiers comme au centre ville (place de la liberté notamment), confrontés à la réalité du « mal vivre ensemble » ! On aussi alerté l’exécutif sur l’information tardive de très nombreuses familles de l’impossibilité d’accueillir leurs enfants à la cantine, sur l’absence de service minimum, etc…

Quelques bonnes scènes..

Alors bien-sûr tout ne va pas mal à Bron, notons l’amélioration de l’accueil péri-scolaire (c’est la 4ème rentrée…), le projet de réhabilitation de la cuisine centrale (enfin…), le forum des associations en centre ville… Reste des problèmes fondamentaux ne sont pas traités, il nous revient de le dire. Il nous revient de dire que le scénario est mauvais malgré quelques bonnes scènes. Même si cela ne fait pas plaisir à la majorité.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *